Mon Couple

Amitiés : Voudrait-on être mon amie ?

Ahhh les ‘zami(e)’… très souvent nous avons entendu dire, ou nous-même avons dit : ‘moi je n’ai pas d’amies (femmes), tous mes amis sont des hommes, car c’est beaucoup moins de problèmes’. Au lycée, on dirait que c’est la phrase ‘phare’ des jeunes filles, et ça nous poursuit même à l’âge adulte. Mais pourquoi cette crainte des femmes envers les femmes ? Serait-ce peut-être parce que quand on pointe quelqu’un du doigt pour l’accuser, bennn il y a les 4 autres qui sont pointés vers nous-mêmes ? Ou alors nous ne sommes juste pas faites pour être amie avec les femmes… aucune ne méritant le titre de ‘mon amie’?!?

D’où la question : c’est qui une amie ? Existe-il vraiment une personne à qui je peux réellement et véritablement faire confiance ? à qui je peux me confier aussi bien au quotidien que comme quand surviennent certains défis de la vie pour lesquels je ressens ardemment le besoin de parler ? Car oui, parfois il faut parler pour extérioriser, guérir, pour avancer, pour prendre conseil et bien plus.

La bible nous dit :

L’ami aime en tout temps, Et dans le malheur il se montre un frère.

Proverbes 17 :17

Mieux vaut une réprimande ouverte Qu’une amitié cachée. Les blessures d’un ami prouvent sa fidélité, Mais les baisers d’un ennemi sont trompeurs.

Proverbes 27 : 5-6

Il est donc bon d’avoir des amies. Il est même très bon même 😊. Nous avons toutes besoin d’amies, d’amies divinement données par Dieu (d’ailleurs il faut prier pour en avoir), des amies qui seront des accélératrices de nos destinées et pour qui nous le serons aussi. Nous pouvons avoir, et nous avons sûrement beaucoup de connaissances, des femmes que nous aimons et chérissons réellement mais qui ne sont pas des amies, des confidentes.

Comment savoir si cette femme c’est mon amie, ma confidente, ma meilleure amie ou une sœur que j’aime réellement ? ou si je suis moi-même une bonne amie ?

  1. Suis-je une bonne amie ? ou mieux : est-ce que je remplis mes critères pour être mon amie ? : oui oui il faut déjà être sûre, de remplir soi-même les critères que tu souhaiterais que tes amies remplissent. Es-tu le genre d’amie que tu voudrais avoir ? Tu ne peux pas exiger la discrétion, confidentialité à une amie quand toi-même tu es mamie kongossa, kpapakto, songui songui (expressions africaines pour traduire les gossip ou potins malsains). Avant d’accuser ou marginaliser les autres, examine-toi et vois si toi-même tu es une bonne amie. Aimes-tu sans intérêt ? Peut-on te faire confiance les yeux fermés ? Es-tu enseignable ? Prends-tu la critique ou alors on doit toujours s’assurer de te caresser dans le sens du poil ? Es-tu disponible ? Es-tu serviable ? Peut-on pleurer sur ton épaule ? Sais-tu aimer ? Pose-toi déjà ces questions, de façon vraie, emmène-les devant le Seigneur et fais-toi une vraie analyse de toi à toi et ajuste le tir si besoin il y a. Tu ne peux pas exiger de l’autre ce que tu n’as/es pas. Personne n’est parfait, mais on peut avec un peu de volonté, sincérité et aide du Saint-Esprit travailler à nos imperfections et ne pas exiger la perfection de l’autre.

Prend le temps cette semaine de t’examiner :

  • As-tu des amies ? Si la réponse est non pourquoi ? As-tu encore des blessures ouvertes d’anciennes amitiés dans lesquelles tu as été déçue ? Si la réponse est oui, alors ose les amener devant le Seigneur pour qu’Il te guérisse, te console aujourd’hui et surtout restaure ton regard sur la valeur de l’amitié. Garder de l’amertume te ralentit et bloque les bénédictions qui pourraient entrer dans ta vie par des amitiés.
  • Es-tu une bonne amie ? Qu’attends-tu de tes amies ? Le leur rends-tu bien ? Quel est ton trait de caractère que tu ne voudrais pas voir chez tes amies ? Que fais-tu par rapport à ça ?
  • Peux-tu ou sais-tu aimer au point de passer toute une semaine à prier, pleurer, implorer Dieu pour le besoin de ton amie ? Sais-tu acheter le problème de ton amie et chercher la solution jusqu’à trouver, quitte à sacrifier des heures de sommeil et même ton argent ? Une amie le fait, et sans attendre rien en retour.
  • Es-tu envieuse ? jalouse ? ou quand ton amie à un sac, il faut que tu aies le même sac aussi, sinon mieux ? Sais-tu te réjouir sincèrement du bonheur de l’autre ou es-tu toujours dans les comparaisons sans queue ni tête ?
  • Es-tu enseignable ? ou alors as-tu toujours raison ?

Prends réellement le temps de faire cet examen de toi à toi pendant ton temps de méditation et laisse le Saint-Esprit te parler.

Après l’avoir fait écris ‘fait’ en commentaire. Nous continuerons sur le thème de l’amitié dans le prochain article ; en attendant n’hésite pas à nous partager ton expérience en amitié ici en commentaire ou en privé.

The Blooming Grace

+4

Laissez un commentaire