Grâce ... Une si belle Grâce

Convoitise 4.0

As-tu déjà vécu cette situation ? Tu es bien, tu aimes ta vie, ce que le Seigneur vous a permis d’avoir, vous êtes en joie. Puis là tu parles avec une amie qui elle, vient d’acheter le dernier sac d’une marque de luxe, ou un nouveau robot de cuisine, ou elle programme un voyage. Quand tu la quittes, subitement ton sac à main t’énerve, ton robot de cuisine que tu aimais devient vieux, tu as subitement envie de vacances… bref des envies inexistantes avant la conversation font surface…

Ceci est totalement humain. Mais malsain. Si on garde et entretient ces pensées, on tombera facilement dans l’envie, jalousie, oui la convoitise.  Il est de notre devoir de veiller sur nos pensées, les rejeter quand elles font surface. Ceci est valable dans le matériel comme dans le caractère (on veut être comme l’autre.)

Un cœur calme est la vie du corps, Mais l’envie est la carie des os,

Proverbes 14 :30

Le contentement… en tant que femme, épouse, maman, on a appris qu’il est crucial d’avoir une bonne gestion financière. D’avoir une bonne relation avec l’argent (tu peux relire ici). Nous vivons dans un monde où tout nous pousse à acheter, renouveler, consommer et si nous ne faisons pas attention, on peut gaspiller la bénédiction financière que le Seigneur nous donne. Notre amour des bonnes / belles choses peut emmener une convoitise et jalousie qui ne dira pas son nom. En tant que chrétienne on peut se dire qu’on est à l’abri de ça. Quand même…noooonn ces sentiments ne me connaissent pas… ERREUR. Nul n’est à l’abri. Et c’est très subtil. On peut être dépensière et mal gérer notre budget sous couvert de Dieu et du ministère.

Par exemple : il y a une conférence qui aura lieu dans un certain lieu qui me demande un budget assez conséquent pour y aller. Pour l’instant notre budget familial est un peu limité, il faut serrer la ceinture un peu… mais la conférence : c’est pour Dieu, les grands hommes de Dieu y seront, les prophéties, bénédictions de ça… maaaama je ne peux pas rater. Surtout que toutes mes amies y vont. Chaque conversation téléphonique avec elles me donne envie.  Je finis donc par prendre l’argent du budget familial déjà serré, désobéir à chéri qui ne veut pas que j’y aille, et y aller…c’est pour Dieu tu comprends ? Il l’a mis dans mon cœur… bref je me donne des raisons.

La vérité est que Dieu est un Dieu d’ordre, on ne peut pas désobéir à Sa parole et espérer jouir de ses bénédictions. Prendre / citer son nom ou œuvre comme prétexte n’y changera rien. À cette conférence qu’on a forcé pour y aller, oui, il y aura des prophéties, oui ça sera puissant mais aucune d’elles ne se réalisera dans notre vie car nous avons été désobéissantes et envieuses. À moins d’une sincère repentance et ajustement de notre comportement bennnn on ne pourra même pas mettre en application ce qui aura été enseigné à ladite conférence.

Entendons-nous bien. Nous ne parlons pas d’une situation où tout est ok, chéri nous pousse même à y aller, mais on manque de financement, non, car dans ce cas Dieu peut ouvrir une porte et pourvoir ou même, on peut sacrifier un budget loisir, mais tout cela avec l’accord de chéri et sa joie; cet exemple est celui d’une situation où on force le oui de chéri et sa joie, et on décide de s’endetter à son insu ou prendre dans le budget familial réservé sans son accord.

Apprenons le contentement.  Savoir se contenter de ce qu’on a. Ce n’est pas parce que toute la planète y sera que je suis obligée d’y être.  Ce n’est pas parce que mes amis, collègues ont le dernier téléphone sorti que je dois l’avoir, ou même ce n’est pas parce qu’il est sur le marché que je dois l’acheter.  Nous sommes les premiers à l’enseigner à nos enfants, donc appliquons-le. Ne cherchons pas tout le temps à se donner un style de vie au dessus de nos moyens pour satisfaire notre égo ou la société.

Attention, nous ne disons pas de ne pas aspirer à plus, à mieux, non ! Tout au contraire on doit pouvoir jouir de la richesse dans tous les sens et aspirer à une liberté financière sage ; mais savoir discerner nos réelles motivations et reculer quand elles ne sont pas bonnes. La ligne est très mince entre les 2.

Veillons sur notre cœur. Soyons des femmes sages. Ayons une vision à long terme et non un plaisir de 5 mins. Soyons toujours alerte à la voix du Saint Esprit et ayons l’humilité de reculer et apprécier ce que l’on a jusqu’à ce que Dieu décide de changer. Soyons des modèles pour nos enfants. Soyons délivrées de l’influence du regard des autres, du qu’en dira-t-on, de la réputation perverse qu’on s’est donné et que l’on tient à garder coûte que coûte : plans, calculs et budget sont de rigueur; et ceci encore plus lorsqu’on est marié et on a des enfants.

Apprenons à être de bonnes gestionnaires et nous défaire de l’envie et du regard des ‘amis’.

Soyons vraies avec nous même et soyons assez humbles pour accepter et reculer quand viendra le moment. Que le Seigneur nous donne d’être ces femmes sages qui veillons constamment sur nos cœurs.

En ce début d’année, notre encouragement pour toi est que tu puisses prendre le temps de faire une analyse introspective et d’emmener ce point devant Dieu.

Nous avons hâte de te lire. Dis-nous en commentaire ce que tu penses de ça ou quelles sont tes astuces pour résister à la tentation quand tu sais que la seule véritable raison derrière ton besoin est le regard des autres 😊.

The Blooming Grace

+2

6 Commentaire(s)

  1. Très bon article comme d’habitude, surtout l’utilisation de Dieu pour justifier les excès.
    Mon astute pour resister aux tentations est 1. Avoir un budget tres fragmenté avev des virements automatiques dans des comptes bloqués/ inaccessibles. Il y a meme une rubrique Autres pour accomoder les petites tentations
    2. Définir ce qui est important: les experiences plutot que les objets
    3. Demander a chaque instant à Dieu le discernement pour détecter la tentantion

    +2
    • TBG

      Hello Anne
      Nous sommes ravies que cet article ait résonné chez toi. Wow très bonne idée avec le budget, les virements automatiques et surtout se referrer au Seigneur pour le discernement face à chaque dépense.
      A te relire 😊

      0
      • Tellement vrai !
        Cet article touche à notre caractère, que Dieu veut façonner, bien au delà de l’onction qui elle dépend entièrement de Dieu. Mais oh combien ce caractère s’il n’est pas soumis à la Seigneurie de Christ pourrait nous disqualifier.
        Que Dieu nous rende (moi en 1er) sensible à ce qui touche son cœur. De sorte que comme l’apôtre Paul nous puissions sincèrement dire “Ce n’est plus moi qui vit, mais c’est Christ qui vit en moi”. Quand ceci sera vrai pour moi, alors mes envies ne se porteront plus sur le dernier article à la mode pour paraître, mais mes ressources seront tournées vers le Royaume de Dieu, vers ce qui est important pour lui.
        En effet Fais de nous de bonnes gestionnaires Seigneur, fais de moi une bonne gestionnaire Seigneur !
        Merci pour cet article très profond.

        0
  2. Très vrai !
    Avant je justifiais mes actions par le : c’est pour Dieu Mais Dieu m’a vraiment enseigné l’obéissance et l’ordre. C’est la nature de Dieu et si nous nous soumettons pas à cela bye bye les bénédictions!

    0
    • TBG

      Bonjour Nadine
      Nous te remercions pour ton partage d’expérience. Oui en effet désobéir c’est attrister le Seigneur. Il veut notre obéissance.
      A te relire 😊

      0
  3. Merci TBG, un bon sujet qui amene a reflechir et nous recentrer sur l’essentiel. Parfois en effet un challenge avec la fausse image que l’internet nous presente.

    0

Laissez un commentaire