Célibataires Epanouies

Seule pour une saison…

« Je dors mariage, je rêve mariage, je prie mariage, et non… je n’ai pas d’autres sujets de prière plus important que ça présentement. Quand je rentre le soir chez moi, une fois la porte fermée et que je me retrouve seule, j’aimerais avoir une personne, mon Boaz, avec qui parler, raconter ma journée, être dans ses bras, se faire des câlins…etc…  Et aux ‘super’ chrétiens qui me diront qu’il y a Jésus avec qui je peux parler, donc je ne suis pas seule, d’avoir la foi… merci du rappel, mais passez votre chemin svp et laissez la princesse de l’Éternel que je suis, faite de chair, gérer ça avec son Dieu. »

C’est normal, ohhh que oui c’est très normal et naturel de vouloir se marier, fonder son foyer, prendre soin de son homme, etc…Il arrive un temps dans notre vie où l’on passe presque toutes par ces questionnements, ces craintes : ‘Quand est ce que ça arrivera ?’ ‘Dieu m’aurait-Il oublié ?’ ‘Pourquoi c’est si long ?’ ‘Selon mon calendrier, à ce moment-ci de ma vie j’aurais déjà été mariée avec minimum 1 enfant’… C’est normal de vouloir se marier, mais il ne faut pas tomber dans le désespoir. Il ne faut pas mettre sa vie en stand-by en attendant chéri. Ohhh  non.  Il faut jouir de la vie avec joie et sérénité sans toutefois dénier le fait que ce sujet est une priorité dans cette saison. Car en effet, il y en qui sombrent dans le déni par souci d’image… ‘je dois paraître bonne chrétienne, je gère, ce n’est pas une priorité, si ça vient ça vient, si ça ne vient pas, ah ! je n’en demeure pas moins sauvée.’ Je m’accroche à Dieu’. La vie est faite de saisons, et si ce désir est dans ton cœur en ce moment alors il faut apprendre à composer avec et être vrai avec Soi même et Dieu. On ne se moque pas de Dieu la bible nous dit.

Avant de partager avec vous quelques points pour bien gérer cette saison, nous tenons à préciser que la Bible nous dit :

Dans ce monde, il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose.

L’Ecclésiaste 3:1

Quand ce n’est pas le temps du mariage, que ce n’est pas une priorité pour toi, ne le force pas. Ne te force pas à être ou rester dans une relation parce que tout le monde se marie, ou la famille te mets la pression (Nous avons presque toutes eu la pression familiale). Non, si ce n’est pas dans ton cœur, si quand on demande à l’église ou lors des discussions : y a-t-il des célibataires ici ? et que tu es gênée de lever la main, lors ce n’est juste pas ta saison. Et c’est parfait ainsi. Fais ce que Dieu te demande de faire en cette saison là. Car crois nous, quand ça va être le désir de ton cœur : personne ne va te dire, toi-même tu le sauras ; si le pasteur fait l’erreur d’oublier de prier pour les célibataires, tu ne seras pas gênée d’aller le voir et lui demander ce qui se passe 😉 : ‘qu’est-ce que je vous ai fait Pasto/leader, pour que vous oubliez mon sujet ?’ (fait vécu). Ne réveillons pas l’amour avant le temps. Laissons le St Esprit, exprimer en son temps ce désir.

Alors quelques stratégies que nous avons appliquées pour gérer cette saison :

Établissons ensemble quelques bases:

1. Entretiens ta relation avec Dieu…

C’est un must pour cette saison. Ça ne peut pas être optionnel. Non. Tu dois être proche du Seigneur. Chérir ton temps d’intimité avec Lui. Lui parler, c’est ton confident numéro 1. La bible doit être plus proche de toi que jamais. Car c’est dans cette intimité et proximité que le Seigneur t’enseignera. Aussi, ton cœur sera gardé et quand des sentiments négatifs voudront t’envahir, Sa paix te gardera. Vu qu’il n’est pas question de se marier pour vivre une vie malheureuse, c’est aussi dans ces moments que tu prieras et feras des déclarations pour ton futur chéri. L’homme que tu veux qu’il soit, le foyer que tu souhaites que vous fondiez.

2. Avoir un mentor/leader…

Une personne mature spirituellement et mariée (oui elle doit être mariée) sur qui tu peux compter et à qui tu peux rendre compte. Quelqu’un qui ne te jugera pas, très important, oui qui ne te jugera pas, mais qui saura t’encourager ou te remonter les bretelles avec amour quand tu seras faible. Une personne chez qui tu verseras tes larmes, ta fatigue quand le besoin se fera sentir. Bref une personne avec qui tu seras juste toi… sans masque.

Joëlle raconte :

« Mon leader a été une vraie extension de Dieu durant cette saison pour moi. Grace a elle j’ai pu tenir, attendre le temps de Dieu et me laisser enseigner sur ce qui m’attendait dans la saison suivante. Mon Leader ne s’est jamais lassé de m’écouter, lui dire et redire à quel point je souhaitais me marier. Elle était là dans mes temps de faiblesse et mes déserts. Parfois il pouvait m’arriver de l’appeler plusieurs jours consécutifs pour lui rappeler mes besoins, mes craintes, mes plaintes, mes lamentations…. Bien que ceux-ci ne changeaient pas d’un jour à l’autre, elle m’écoutait et m’encourageait patiemment et avec douceur comme si c’était la première conversation sur le sujet. Elle a été là chaque fois pour prier avec moi, me rendre ministère et au besoin me remonter les bretelles. Ceci sans jamais me juger. »

Ces points te parlent et tu souhaites connaitre la suite, alors rendez vous au prochain article pour le reste. Clique ici.

The Blooming Grace

+1

Laissez un commentaire