Mon Couple

Soumission

« Soumission ? Que c’est l’esclavage ? Pardon faut me déposer. Que mon père a dépensé son argent sur mes études pour que je sois ‘béni oui oui’ ?»

« Yeuch heureusement qu’il y a maintenant égalité des sexes et c’est la loi. Merci à ces femmes qui se sont battues pour nous. »

« Tout le temps il commande il commande…c’est toujours lui qui doit avoir le dernier mot. Que c’est quoi ?»

« Mes vacances ? je dois demander son avis ? Non excusez je ne demande l’autorisation à personne. C’est mon argent, mon corps, mon temps. Ça doit se reposer. Donc je vais seulement partir. » Etc…etc…

Nous avons toutes entendu, pensé ou même prononcé des paroles semblables un jour ou l’autre. En lisant certains passages de la bible on peut très vite se demander si c’est la compréhension du terme soumission qui est à clarifier ou si c’est plutôt ces passages qui ne s’appliquent pas au siècle présent.

Regardons ce que dit le dictionnaire :

Soumission : Acceptation d’une autorité intellectuelle ou morale

Synonyme : Souplesse, Assujettissement, Acceptation, Docilité

Contraire : Opposition, Résistance, Transgression, Violation, Désobéissance

Hum…. Bon la clairement c’est probablement Paul & Co qui n’avaient pas anticipé que la société évoluerait, que les choses ne fonctionneraient plus pareil en 2019… Ce serait une belle excuse hein ? Mais non ! la parole de Dieu est la même, hier, aujourd’hui et éternellement. Elle demeure vraie quelque soit le siècle.

Nous avons vu dans un précédent article, que Dieu nous aime d’un amour indescriptible. De ce fait, tout ce qu’Il nous demande de faire c’est pour notre bien. Nous en sommes les 1ères bénéficiaires. Donc s’Il nous dit d’être soumises, c’est que c’est bon pour nous.

Donc pas d’égalité ?

NON PAS D’ÉGALITÉ. Le mari est de chef de la famille. La femme se soumet à son mari en toute chose ; pas d’égalité, pas soumission de l’homme à la femme, pas en fonction des circonstances et des sujets. Le dictionnaire a dit que la soumission c’est quoi ? : Souplesse, assujettissement, docilité, acceptation ?  Oui ! du coup en tant qu’épouse il est important de pouvoir marquer un temps d’arrêt et de réaliser ce que cela veut dire et implique dans notre quotidien. Quand ma bouche débite 150 mots lorsque chéri en a placé 4, est-ce la soumission ? Quand je coupe la parole à chéri ou lève le ton dans une conversation quand je ne suis pas d’accord, est-ce la soumission ? Quand chéri me donne son avis sur quelque chose que je souhaite entreprendre dans le cadre de notre famille et je fais le contraire, est-ce de la soumission ?

Avant même le mariage, chaque femme devrait se sonder et demander à Dieu d’exposer tout esprit de rébellion en elle qui plus tard dans le mariage se transformerait en insoumission.

Une fois mariée, s’arrêter, s’examiner, se laisser sonder au quotidien dans nos actes, attitudes et pensées ne serait pas une mauvaise idée ; tout au contraire ça devrai être un MUST.

Par-dessus tout, la soumission à son mari est une décision consciente que l’on prend et une attitude de cœur qu’on adopte. Et gardons en mémoire : « en toutes choses ». Donc sur tous les sujets.

Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses.

Éphésiens 5 : 22 – 24

Comment se soumettre  ?

De bon cœur. Comme pour le Seigneur. Il ne s’agit pas de feindre une soumission qui n’est pas le reflet de notre cœur. Mais de le faire de bon cœur, par amour pour le Seigneur qui nous aime et ne veut que notre bien. Donc mon « oui chéri je ne sortirai pas avec mes copines ce soir » ne doit pas être accompagné d’un cœur qui pense « aka on ne peut même plus faire ce qu’on veut ici? »

Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes, sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage pour récompense. Servez Christ, le Seigneur.

Colossiens 3 : 23 – 24

Est-ce que ça veut dire qu’en tant que femme nous n’avons plus d’avis ou opinions ? Non tout au contraire. La soumission c’est accepter que chéri a le dernier mot, que nous ferons confiance à ce dernier mot par vent et marée et que Dieu est celui à qui nous devons remettre nos points d’inquiétude. La soumission implique donc aussi prier. Continuellement prier pour nos maris afin que le Seigneur Lui-même garde leurs cœurs et Leur donne la sagesse dans chacune de leurs décisions et dans leurs actes.

Et Pourquoi ?

Deux raisons principales :

  1. Pour Moi,
  2. Pour Mon Couple

Pour Moi : En acceptant de se soumettre à son mari, on sert Jésus, on Lui rend gloire. On obéit à la parole de Dieu. La soumission à son mari permet aussi de traiter avec l’orgueil qui peut parfois être enfoui dans nos cœurs (sachant que Dieu rabaisse les orgueilleux) et plus encore permet d’apprendre à complètement dépendre de Dieu. En acceptant d’être soumise, on accepte qu’on n’est pas parfait, qu’on peut se tromper, que beaucoup de points de désaccord en apparence ne doivent pas générer des réactions de notre part à l’égard de chéri. Tout au contraire notre premier point de refuge devient Dieu à qui on apprend à amener tous nos sujets même les plus petits et Lui se charge du reste…. Et à nous de croire qu’Il le fait vraiment.

Pour Mon Couple : En se soumettant à son mari, on l’honore, on le respecte, on l’élève, on crée un havre de paix dans notre foyer, on attire la faveur de chéri, on consolide notre couple, et l’intimité avec chéri passe à un autre niveau. Aucun homme « normal » d’ailleurs aime et approuve la rébellion. Chacun d’eux voudrait se sentir aimer et respecter. Et Il n’y a d’ailleurs presque rien de mieux que marcher selon les voies de Dieu pour pencher tout cœur (Proverbes 16 :17). Et qui sait, un cœur soumis peut devenir la pierre angulaire pour la conversion des maris non chrétiens.

Femmes, soyez de même soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n’obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes, 2en voyant votre manière de vivre chaste et réservée.

1 Pierre 3 : 1-2

Ma soumission n’est donc pas un acte de faiblesse, mais au final un acte conscient d’amour et de célébration du Seigneur. Certaines diront : mais là, il y a des hommes qui abusent de ce verset, et qui le prennent pour en faire des femmes esclaves. C’est vrai, il en existe oui, mais ceci n’est pas de Dieu. C’est pourquoi, il faut bien choisir sous qui on entre en mission ; à qui dit on ‘oui je veux être sous ton autorité. Car si cet homme en est un avec le cœur du Seigneur, jamais il abusera. Bien au contraire, il fera de nous sa reine.

Si vous êtes mariée et croyez être soumise, mais ne voyez pas les fruits de cette soumission, n’hésitez pas à nous écrire (contact@thebloominggrace.com) et il nous fera plaisir de vous écouter et prier pour vous avec vous.

The Blooming Grace

+1

3 Commentaire(s)

  1. Sandrine Sanon

    Excellent Article !
    En effet la soumission à son époux est un acte d’obéissance au Seigneur en premier lieu. À cet acte d’obéissance est attaché de grands bénéfices pour le couple, pour la famille.
    Et dans ce domaine, il y a différents paliers à franchir….
    Puisse le Seigneur nous aider à gravir chacun de ces paliers!

    0
  2. Christelle Tchonang

    Merci pour cet enseignement, j’avoue que de nos jours où nous sommes amenés à avoir un rythme professionnel similaire à nos chéris, on a du mal à se soumettre, on veut donner son avis voir l’imposer à son chéri.
    Mais ce qui est certain, lorsqu’un homme sent qu’il a réellement cette place de chef de famille, il est heureux et nous le rend bien
    Que le Seigneur nous aide à nous soumettre de gaieté de coeur et surtt qu’il guide nos maris afin que leur choix vienne de lui le père.
    Merci merci

    0
    • TBG

      Hello Christelle,
      Merci de nous avoir laissé un commentaire. Oui nous croyons comme toi que, mettre Dieu qui a créé le mariage au centre de notre couple dans la pratique, permet effectivement de vivre un mariage glorieux.
      N’hésite pas à nous écrire si tu as des questions ou suggestions de thèmes que TBG aborde.
      Que le Seigneur te bénisse,
      The Blooming Grace

      0

Répondre à Sandrine Sanon Annuler la réponse